Il était une fois...

Génèse :

Au commencement, Fifi et quelques autres pionniers embrassèrent du regard le site sauvage de cette carrière, les yeux pétillants d'envie, se projetant à travers les épines et les troncs; les monticules de gravats et de terre. Ils virent que cela serait bon... mais qu'il faudrait plus de 7 jours pour refaire le monde et un stand à cet endroit !
Impossible ne faisant pas partie du vocabulaire des coucous de la STE, l'action fut décidée  !!!
C'est l'un des privilèges des vrais aventuriers, se confronter aux espaces vierges ou sauvages.
La sauvagerie s'appelait, taillis d'épines noires et blanches, ronciers lianes, gaulis de trembles et charmilles, sous-futaie encombrée de chênes rouvres,et pour couronner le tout, monticules de terre, gravats en tous genre, pierres et cailloux...

Préliminaires ou Génèse - 000

On dit que quand ils sont longs c'est le bonheur assuré...
Alors ce ne sera que du bonheur pour sûr ! Car il a fallu de la patience et des nerfs pour les mener à bien et ils ont été largement donnés à ces derniers.
Etudes, calculs, négociations, parcours du combattant administratif, bail, convention en mairie, bornage, dossier permis de construire, trouver les finances, persuader le banquier que ce projet tient la route et est synonyme de développement et renommée !

Qui de cette ZAD, ( Zone A définir)   pouvait croire qu'il en émergerait un stand de tir plein d'ambitions ?

Personne de sensé, sinon une poignée d’irréductibles optimistes passionnés se forgeant une cohésion autour d'un projet futur sinon futuriste. Qui dit poignée dit la quantité dénombrée dans à peine plus  2 mains , une grosse dizaine à vouloir se retrousser les manches, se battre contre l'épine, la ronce, serpes, tronçonneuses, piochons en main. De vrais essarteurs digne du moyen Âge qui reprenaient à dame Nature quelques uns de ses droits pour créer un nouvel espace adapté à une activité humaine.

Voici en image ce combat, qui,
griffures consenties, sueur dépensée, huile de coude brûlée, vint à bout de la friche et remporter la victoire ! Car victoire il y a et il y a aussi photos et vidéos pour en témoigner !

Le 1er pas de tir et stand 25 m: Génèse 001

Passée la phase de défrichage, place aux pelles mécaniques qui vont commencer à modeler les buttes et merlons des différentes tranchées de tir.
Pendant ce temps les furieux bipèdes  s'adonnent à réaliser la clôture périphérique. Poteaux, grillages,etc...
Pas de temps à perdre il faut avancer! Suivra la maçonnerie du pas de tir et réalisation de la couverture. Ensuite on s'affaire à réaliser la butte de tir puis sa couverture  et celle des cibles.
Enfin , pour une sécurité maximale, on construit et monte un pare balle ayant pour but d'arrêter tout tir au dessus de la butte en fin de tranchée.

Que d'efforts vaillamment assumés !!

Le 25 m couvert et le 25 m plein air: Génèse - 002

Juillet et Août 2018. les travaux vont bon train, les perspectives des deux pas de tir à 25  m commencent à apparaître On coule les chapes, on creuse et coule les fondations, on monte des murs. IL faut niveler avec du tout venant de propreté ; l'été très sec nous a permis d'éviter la boue, c'est une chance.
Pendant ce même temps il faut finir le pas de tir ludique à 25 m déjà bien avancé:  protection des cibles, réalisation des postes de tir, comptoirs, etc.

​Septembre 2018

​Tout doucement le rêve devient réalité, on va bientôt faire parler la poudre dans cette première tranchée de tir du 25 m ludique. Il faut passer d'abord l'épreuve de la commission d'homologation pour toucher au Graal. Mais l'équipe est confiante, elle a bien travaillé et a fait tout ce qu'il faut pour réussir cet examen de passage.

​Récompense il y a donc et bien méritée : Le feu vert est donné.  C'est avec une certaine délectation que les premières balles seront tirées : On ne se dira qu'un mot ! BRAVO !

Alors n'est-elle pas belle l'aventure  à la STE ?

​2019 verra la poursuite des efforts de tous ces pionniers qui peuvent mutuellement se remercier de leur persévérance, fin février, coulage de la dalle du 25 m fermé et réalisation des portes cibles du 25 m ouvert. Pendant ce temps dès que possible, les travaux du pas de tir à 50 m vont débuter et l'activité de tir va d'ores et déjà devenir plus régulière sur les 25 m.  Donc, plus que jamais à suivre !!!!

Démarrer sur les chapeaux de roue dès le début 2019, les travaux se poursuivent sans relâche tout au long des 7 premiers mois de l'année 2019 et voit même une petite accélération avec la mise en forme de la tranchée du 100 et 200 m alors que le pas de tir du 25 m et 14 postes ouvert se voit achevé et homologué début Août, le pas de tir du 50 m se matérialiser, ( butte, mur de gabion, forme) et le 25 m fermé, équipé : butte de tir, éclairage,  rameneur de cible, porte de fermeture !

Frénésie de courage et d'engagement le travail paye et offre à tous les membres de la STE des installations de premier ordre pour la pratique du tir !

Cette mise en forme de la tranchée du 100/200 m a bénéficier d'une belle opportunité et est une réelle bonne  surprise. La perspective s'offre à présent aux regards, et il est plus facile maintenant de se projeter dans ce futur pas de tir même s'il reste encore un gros travail à réaliser avant son homologation.

L'objectif à présent est de terminé le pas de tir à 50 m petit calibre / 3 Positions et c'est en bonne voie. Le mur de gabion devant séparer le 50 m du 100/200 m progresse bien/ La butte de tir est à présent taillée et sa base formée. Le plancher de la tranchée au fur et à mesure que le mur de gabion progresse  prend sa forme. Les ex-cavités pour recevoir les cuves de la fosse sceptique et d'épandage son creusées.  Des les 12 m de mur de gabion empierrés encore à réaliser seront achevés il pourra être réalisé la finalisation du nivellement du plancher de la tranchée et  couler la dalle du pas de tir. Les pares-balles sont d'ores et déjà usinés et prêts à être posés. Les éléments d'ossature bois devant recevoir la charpente et la couverture du pas de tir du 50 m seront usinés dès début septembre. La dalle coulée, il restera à construire le mur du fond du pas de tir entre le mur de gabions et le mur du 25 m fermé. Cela devrait amener l'équipe à achever cela à la mi-octobre et l'on peut espérer poser et couvrir ce 4ème pas de tir pour la mi novembre soit avant le vrai mauvais temps hivernal. Une homologation avant la fin de l'année 2019 reste possible et tout est fait pour, tout le monde adhère à ce projet et cette échéance.

Que nous réserve 2020 ?

​Cela ne peut être que de bonnes surprises si quelques financements ( Subventions / sponsoring)  parvenaient  à attaquer le dernier pas de tir 100/200m. Attaquer déjà avec un tir de mines le banc de roche qui s'oppose aux dents de la pelle mécanique, puis le traitement de près de 4000 m3 de cailloux et substrats permettant de réaliser le rehaussement des merlons latéraux, la butte de tir de fond de tranchée, la forme du plancher de la tranchée.? Il ne restera qu'à réaliser alors les pares-balles et de les installer, et le pas de tir proprement dit avec sa couverture et ses équipements.

On vous sait nombreux à attendre ce dernier pas de tir aux longues distances mais si vous le comprenez, en nous rejoignant dès maintenant vous participerez à cette accélération et plus vite vous serez en mesure de profiter de ce bel et très bientôt équipement.

A suivre ....

Date de dernière mise à jour : 11/10/2019